A ton réseau, tu donneras en premier

N’avez-vous jamais remarqué que lorsque vous rendiez un service avec votre cœur, c’est-à-dire sans penser à la contrepartie possible, il vous était très souvent rendu au-delà de vos espérances ?

 

 C’est la sagesse du réseau.

 

Lorsque nous travaillons seuls  » isolés » chez nous, que nous sommes indépendants, notre principal frein, c’est nous-mêmes et ce que nous avons à offrir notamment, des services que l’on peut apporter les uns aux autres. N’attendons pas que l’on nous rende service en premier pour donner.

 

Donner de soi… c’est deux choses positives

La première c’est que de lavoir fait  » donner de son temps » nous sommes contents de lavoir fait envers une personne qui appréciera notre service ( un avis sur un sujet, une conclusion ou un encouragement sincère…).

 

La deuxième, c’est que dans la grande majorité des cas, votre générosité va vous revenir.
Soit par un service rendu.
Soit par la gratitude.
Soit l’ouverture d’autres idées.

 

Comment bien donner en premier…

Pour que le don soit juste :
Identifier vos compétences ( atouts) que vous pouvez offrir facilement sans que cela vous prenne du temps.Clarifier au moins pour vous, le service que vous proposez et ce que vous offrir : en termes de prestations, de type de personne, de temps passé etc… Une heure à consacrer gratuitement et au-delà je te facture….

 

Vérifier les vrais besoins de votre interlocuteur et les délais.
Proposer des services simples et faciles à rendre pour vous et ne pas oublier de quantifier explicitement les heures consacrées.

 

Bien cibler les personnes à qui vous rendez service : si c’est quelqu’un que vous admirez, que vous appréciez, alors oui faites-le. Sinon, changer de direction.

 

Remerciements: ayez en tête une contrepartie possible si votre interlocuteur vous pose la question. En revanche, ne lui demandez pas une contrepartie immédiate.

 

Eh vous quel est votre retour d’expérience où donner en premier vous a été bénéfique ?