Tu sauras t’entourer (Work Buddy)

Les émotions, ça se partage

Il y a des instants où la concentration est à son top et où on a juste besoin de cela : se retrouver, se recadrer, avancer dans ses idées.Et dans ces moments-là c’est plutôt avantageux et profitable de travailler seul à la maison. Mais nos besoins évoluent, dans la journée, dans la semaine, dans l’année et à certains moments on a plutôt envie de partager ( une bonne ou mauvaise nouvelle), d’être soutenu, stimulé… Lorsque l’on acquis ses premiers ou nouveaux clients, on se sent le roi du pétrole, mais sans personne pour se réjouir avec nous, c’est moins drôle… Dans la plupart des entreprises, ils débouchent le champagne à chaque appel d’offres gagnés : et moi, avec qui je bois le champagne ?

Dans le même concept d’idée mais dans la situation inverse, quel angoisse quand l’un de nos clients nous annonce :  » j’arrête de travailler avec vous « ; désarroi amplifié par la solitude et le fait de n’avoir personne à côté pour nous aider à relativiser, songer aux causes possibles de cet échec, ou nous faciliter les idées avec une attention charmante.

 

Une parade à cette solitude physique et psychologique, même si l’on continue à travailler de chez soi dans un espace indépendant, est de s’associer régulièrement avec un ou plusieurs pairs pour accomplir et animer certains projets.

 

Vous avez besoin de partage courant et de confiance dans votre vie professionnelle ? De soutien ? De pouvoir demander un avis en urgence, d’échanger sur un client, de construire un projet en commun ? c’est un Work Buddy qu’il vous faut !

 

Un Work Buddy, what is it ?

Vous connaissez surement le concept du Fuck Buddy, l’ami avec qui on a des relations sexuelles fréquentes ou épisodiques, sans former un couple et sans désirer être amoureux. Le Work Buddy c’est un peu la même chose, dans le domaine professionnel.

Comment rencontrer et choisir son Work Buddy ?

Déjà, savoir ce que vous cherchez comme type d’accompagnement, quel type de soutien, quel type d’engagement mutuel ? Des projets communs, ou un simple soutien momentané ?

 

Ensuite, savoir ce que vous cherchez comme type de compagnon ou compagne : dans votre secteur d’activité ou un secteur annexe, ou au contraire un secteur qui n’a rien à voir ? Une affinité de caractères ou de complémentarités ? Une admiration mutuelle ou une précieuse convivialité ?

 

Une fois que l’on a l’idée du Work Buddy que l’on cherche – idée que l’on peut avoir dès le départ ou qui se forme avec l’expérience du travail solitaire et la conscience de ce qui nous manque, on peut commencer à chercher dans les lieux ( réels ou virtuels ! ) que l’on fréquente :

 

– Vos réseaux professionnels
– Les blogs sur lesquels vous surfez
– Les amis, collègues ou voisins

 

Quand on vient de passer un certain nombre de mois ou d’années à travailler seul, on a peur que plus personne ne veuille travailler avec nous. Peut-être faut-il accepter de prendre son temps pour trouver la ou les bonnes personnes, et le bon mode de collaboration.